Aller au contenu

Marées vertes suite

Les marées vertes sont dues à une fertilisation des eaux marines par les pratiques de l’agriculture intensive, et plus précisément par les élevages industriels. Précisons tout de suite que c’est phénomènes n’existent pas et que de toute façon, c’est algues sont sans danger, enfin officiellement.

Dimanche, profitant d’une atmosphère remarquable, j’ai pu voler et réaliser de nouvelles images aériennes sur la baie de Saint-Michel-en-Grèves lors des dernières grandes marées, à marée basse.

On constate tout de suite que le petit ruisseau du Roscoat est à l’origine d’un magnifique panache d’algues vertes.

Première interrogation : pourquoi n’utilise’-on pas les images de satellite pour surveiller ces pollutions ? Ces images sont remarquables et il est possible de juger de l’évolution de cette contamination et même prévoir les arrivages d’algues vertes sur les rivages. Qui peut financer cette étude ?

À la limite du niveau minimal de la basse mer, on observe des foyers d’algues très importants. On se dit que si l’on récoltait celles-ci, comme le propose Monsieur Fillon, l’on résoudrait aisément le problème.

Eh bien non ! en prenant de l’altitude et en survolant la mer, on prend conscience de l’aspect massif de la pollution. Le ramassage des algues en mer s’annonce digne d’un travail herculéen !

Un superbe double vortex sur une plage de Plestin-les-Grèves (22), juste en face de Locquirec (29)
Un superbe double vortex sur une plage de Plestin-les-Grèves (22), juste en face de Locquirec (29)

Les images sont visibles sur ma galerie, leurs droits sont gérés par Biosphoto.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *